Accueil A la une Coronavirus dans le monde : Plus de 1 150 morts en une...

Coronavirus dans le monde : Plus de 1 150 morts en une journée

315
0
PARTAGER

(ASPAMNEWS)- Depuis jeudi 2 avril, on recense plus d’un million de personnes contaminées par le Covid-19, un chiffre qui témoigne de l’incroyable propagation du virus. Malgré des mesures de confinement sur les cinq continents, les bilans augmentent : en Europe, et plus particulièrement celle du Sud, comme c’est le cas depuis déjà plusieurs semaines, et désormais aux Etats-Unis, en passe de devenir le nouvel épicentre mondial de la pandémie.

Le pays a recensé 1 169 morts supplémentaires entre mercredi et jeudi soir (pour 5 926 décès) et 243 000 cas enregistrés au total, selon le comptage de l’université Johns Hopkins, soit le pire bilan sur vingt-quatre heures jamais enregistré dans un pays.

Les conséquences sociales de la crise sanitaire s’annoncent désastreuses : les demandes hebdomadaires d’allocations-chômage ont enregistré un nouveau record, avec 6,6 millions de nouvelles requêtes. Le secrétaire américain au Trésor a promis aux petites et moyennes entreprises que l’aide financière promise dans le gigantesque plan de relance coulera à flots dès vendredi.

Autre conséquence, la pandémie a entraîné le report d’un mois (à mi-août) de la convention du Parti démocrate, qui doit désigner son candidat à la présidentielle face à Donald Trump.

A New York, la grande ville la plus touchée, le maire Bill de Blasio a demandé aux habitants de la ville de se couvrir le visage (avec une écharpe, voire un bandana) lorsqu’ils sortent. Une décision qui se base sur une étude publiée par les centres de contrôle et de prévention des maladies, qui stipule que la transmission pourrait notamment intervenir par la seule respiration.

La moitié de l’humanité sommée de se confiner

Malgré des mesures de confinement qui durent depuis maintenant plus de deux semaines, les bilans augmentent quotidiennement en Italie et en Espagne, deux pays qui concentrent à eux seuls 24 000 des près de 52 000 décès mondiaux recensés à partir de sources officielles, mais aussi en Iran (3 000 morts) ou en Allemagne, qui compte désormais 1 017 morts pour près de 80 000 cas de contamination.

Alors que la province chinoise du Hubei et sa capitale Wuhan, se rouvrent progressivement au monde, le comté de Jia, dans le centre de la Chine, a mis ses quelque 600 000 habitants en confinement après la découverte d’un cas. Un fort soupçon entoure toujours le bilan officiel chinois de la pandémie (81 589 cas, dont 3 318 morts). Selon un rapport confidentiel du renseignement américain, le nombre de décès et de cas de contamination sont intentionnellement en deçà de la réalité.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les tests de sérologie devraient déterminer si un individu a été en contact avec le virus, s’il est donc a priori immunisé, et s’il peut retourner travailler. En attendant qu’ils soient développés, la moitié de l’humanité est à l’arrêt, soumise à des mesures de confinement ou de couvre-feu.

Plus de 3,9 milliards de personnes, soit la moitié de la population mondiale, sont désormais appelées ou contraintes à rester confinées chez elles. Ce seuil de 50 % de l’humanité (7,8 milliards, selon l’ONU) a été atteint après l’instauration d’un couvre-feu en Thaïlande, la prolongation d’un mois de celui à Moscou et la mise en place de la quarantaine d’une partie de la ville de Kinshasa.

Des mesures économiques mises en place

Après les actes, les fonds. La Commission européenne a proposé de créer un instrument pour garantir jusqu’à 100 milliards d’euros les plans nationaux de soutien à l’emploi.

Et la Banque mondiale s’est dite prête à déployer jusqu’à 160 milliards de dollars sur les quinze prochains mois pour aider les pays à répondre aux conséquences sanitaires immédiates de la pandémie et soutenir la reprise économique. Le plan de soutien à l’économie japonaise serait déployé la semaine prochaine, selon le premier ministre Shinzo Abe, en particulier pour les petites entreprises et les foyers les plus affectés par les mesures de distanciation sociale. (SPM/2020)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here