Accueil A la une TOGO : La problématique de la défécation à l’air libre au...

TOGO : La problématique de la défécation à l’air libre au menu d’un atelier à Assrama

336
0
PARTAGER

(ASPAMNEWS)- Un atelier sur la problématique de la défécation à l’air libre, s’est tenu jeudi 23 Janvier 2020 à Assrama, localité située à environ 40 km de Notse.

En effet, pour contribuer à l’atteinte de l’ambition du Togo sans défécation a l’air libre ou « Togo Sandal » il est mis en œuvre l’assainissement total piloté par la communauté (ATPC) sur 2 projets de plan international Togo dans les villages de la région des plateaux. Au total, quatres villages sont choisis dans la préfecture de HAHO. Dans la commune HAHO 2, Kame et kponou sont les villages ciblés par ledit projet.

C’est un projet de prévention qui comporte trois volets essentiels dont l’eau, l’hygiène et l’assainissement. Dans ses volets respectivement, il y aura la mise en place de forage, des sensibilisations et formations, la construction des latrines familial et scolaire.

Cet atelier de déclenchement a réuni des leaders communautaires, des chefs de services et d’inspection de l’éducation, des leaders religieux et traditionnels et les acteurs de la société civile.

Mr Marcellin AZIALE, Génie Sanitaire de santé publique, chargé de suivi évaluation Togo SANDAL Plateaux, a rappeler l’importance des latrines dans nos communautés.                          

« La question intéresse de plus en plus Plan international Togo parce que, nous travaillons pour la protection des enfants plus particulièrement celle des filles. Quand on parle de la défécation à l’aire libre et de ses conséquences, nous pensons que les premiers victimes sont les enfants et surtout les jeunes filles. Ce déclenchement s’inscrit dans le volet deux qui concerne l’hygiène et l’assainissement en vue d’amener les décideurs a s’imprégner du projet et qu’au moment de la réalisation, ils puissent décider et amener leur communauté a une implication pour de changement de comportements », a déclaré l’assistant au coordonnateur du projet WASH au Togo,

« La question de défécation dans le a nature développer au cours de cet atelier n’est pas chose nouvelle pour nous. C’est un rappel , éveil de conscience. Nous ne ferons que rappeller en retour, cela a nos communautés », a ajouté le chef canton de Kame.

Pour finir, un engagement des autorités administratives, traditionnelles et sanitaires pour l’élimination de la défécation à l’air libre fut signé par les parties prenantes servant d’engagement à faire du Togo, un pays modelé sans défécation à l’air libre d’ici 2025. (AGA/2020)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here