Accueil A la une TOGO: Les députés enfin d’accord sur le vote des Togolais de l’extérieur

TOGO: Les députés enfin d’accord sur le vote des Togolais de l’extérieur

752
0
PARTAGER

(ASPAMNEWS)- Le vote de la diaspora togolaise est enfin une réalité. Et pour cause, 75 députés sur 78 ont acté le vote de la diaspora au Parlement, ce mardi 05 novembre à Lomé, la capitale togolaise. C’était en présence du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi, que les député ont adopté la révision du Code électoral.

Cette nouvelle mouture du Code électoral a essentiellement pour vocation de définir «le cadre du vote des Togolais vivant à l’étranger et s’inscrit dans la logique de la concrétisation du point 44-b des Recommandations de la CEDEAO du 31 juillet 2018», selon l’exposé des motifs.

Les modifications du Code électoral votées ce 05 novembre définissent ainsi le type d’élections auxquelles les Togolais de l’extérieur peuvent prendre part ainsi que le nombre d’électeurs potentiels minimum indispensable pour l’ouverture d’une Commission Électorale d’Ambassade Indépendante (CEAI) dans un pays.

Il en est de même pour la composition des démembrements de la CENI (CEAI, CLC-Commissions des Listes et Cartes-, BV-Bureaux de vote-) à l’extérieur, les pièces à fournir pour se faire inscrire sur la liste électorale dans sa CEAI et se faire délivrer une carte d’électeur, les conditions de campagne électorale dans un pays étranger. Sans oublier celles encadrant «l’intervention sur les médias d’Etat (tout en résidant à l’étranger), et enfin l’exigence de résidence dans le pays de vote avant de siéger pour le compte d’un parti politique dans un dénombrement de la CENI à l’extérieur».

Selon la Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Tségan, « ces modifications significatives introduites dans le Code électoral en République Togolaise portent la marque d’un grand homme d’État, épris d’un sens élevé de l’intérêt national ».

«Si nous voulons être réalistes, nous devons reconnaître que cette possibilité offerte à nos compatriotes de l’extérieur est rendue possible grâce à l’engagement politique du Président de la République, Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE qui ne ménage aucun effort pour préserver un climat de paix et de cohésion nationale », a-t-elle ajouté.

Le groupe parlementaire UNIR a exprimé sa grande satisfaction pour l’adoption de ce projet de loi du vote de la diaspora. «Ce projet de loi soumis, va transformer le rêve d’un droit de vote universel. Il répond surtout au souci constant du Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, qui met tout en œuvre pour une vie politique apaisée, propice au développement durable de notre beau pays», a déclaré le président du groupe parlementaire UNIR, Atcholi Aklesso.

Le ministre Payadowa Boukpessi de l’Administration territoriale, d’ajouter que le vote de ce nouveau Code électoral vient «clore les réformes recommandées par la CEDEAO au Togo en juillet 2018» en prévision des prochaines élections au Togo.

Le groupe parlementaire NET-PDP s’est pour sa part abstenu de donner son onction à ce texte, en mettant en avant indirectement ses insuffisances («des contradictions »), tout en saluant la concrétisation du vote de la diaspora.

Rappelons que la nouvelle loi institue la création des Commissions Electorales d’Ambassades Indépendantes (CEAI) dans les représentations du Togo à l’extérieur qui seront les démembrements de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), définie les types d’élections auxquelles la diaspora pourra participer, etc. (ALI/2019)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here