Accueil A la une TOGO-LOCALES: Municipales partielles le 15 août prochain dans 5 communes

TOGO-LOCALES: Municipales partielles le 15 août prochain dans 5 communes

1035
0
PARTAGER

(ASPAMNEWS)- Les électeurs de cinq communes du Togo dont les votes du 30 Juin dernier ont été annulés (Wawa 1 et Zio 4) et celles dont le scrutin a été reporté (Avé 2, Bassar 4 et Oti-Sud 1) seront aux urnes le 15 Août prochain pour élire leurs Conseillers municipaux, selon le président de Commission électorales nationale indépendante (CENI).

Ainsi en a décidé le gouvernement togolais en Conseil des ministres mercredi dernier. Par la même occasion, il était décrété que la campagne électorale pour ces élections partielles des conseillers municipaux du 15 août 2019 s’ouvre le mardi 30 juillet 2019 à 00 heures et prend fin, le mardi 13 août 2019 à 23 heures 59 minutes.

En conférence de presse ce Vendredi après-midi, le président de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), Tchambakou Ayassor, après avoir rappelé ces dispositions, a informé que c’est pour «  »des raisons techniques » » que le vote n’a pu avoir lieu dans les localités, d’Avé 2, Bassar 4 et Oti-Sud 1 alors que pour les communes de «  »Wawa 1 et Zio 4, la tenue des partielles dans ces entités territoriales n’est que la conséquence évidente de l’annulation du scrutin décidée, le 17 juillet 2019, par les juges de la Cour suprême qui, par la même occasion, y ont ordonné, conformément aux dispositions de l’article 148, la reprise du scrutin » ». Comme quoi, la reprise du scrutin dans ces zones à en croire le premier responsable de la CENI ne répond qu’à l’astreinte d’exécution de l’arrêt de la Cour suprême.

En tout cas, reste-t-il convaincu que «  »la tenue effective des consultations électorales dans les cinq communes permettra à notre pays de maintenir le cap de l’ancrage de la démocratie locale, amorcée le 30 juin 2019, avec l’élection de la majorité des conseillers municipaux » ». C’est fort de cette conviction que «  »dans la dynamique des préparatifs de ces élections partielles, le collège des Commissaires de la CENI est animé par la même détermination, celle de réussir sa mission, à la satisfaction de tous » », a aussi ajouté M. Ayassor avant de poursuivre qu’ «  »au nombre des diligences à accomplir, figureront notamment en bonne et due forme, le recyclage des agents électoraux par les Commissions électorales locales indépendantes (CELI), sous la supervision et l’appui des membres de la CENI, l’affichage des 24 listes en compétition par la Cour suprême, par la CENI à son siège et dans les CELI » ». Et comme depuis le début de ce processus électoral, les commissaires de la CENI veulent compter sur le civisme et le sens de responsabilité des différentes parties en compétition.

«  »Comptant sur le civisme et le sens de responsabilité de l’ensemble des parties prenantes aux élections partielles du 15 août 2019, en particulier les partis politiques, les candidats, les électeurs et le grand public, je tiens à les exhorter à s’interdire tous actes en contradiction avec les dispositions du code électoral et pouvant, par conséquent, affecter ou entacher la crédibilité et la sérénité dans la conduite des opérations électorales en toutes ses phases » », ce sont là des mots de conclusion de M. Ayassor. (TLG/2019)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here