Accueil A la une TOGO-ELECTIONS LOCALES: La CDPA met en garde contre des résultats frauduleux

TOGO-ELECTIONS LOCALES: La CDPA met en garde contre des résultats frauduleux

268
0
PARTAGER

(ASPAMNEWS)- Au cours d’une formation de deux jours à Lomé, initiée par la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) pour mettre en place des mécanismes de vigilance le jour du scrutin, la Secrétaire Générale de la CDPA, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson a mis en garde le régime contre une prochaine fraude électorale à l’issue des élections locales du 30 juin prochain. 

Des militants de la CDPA provenant essentiellement des 22 communes dans lesquelles la CDPA est tête de liste pour la C14, suivent une formation depuis hier à Lomé. Ils seront donc les pionniers de la mise en place d’un mécanisme de vigilance, de contrôle au cours des prochaines élections locales, nous apprend la Secrétaire Générale du parti.

« C’est des gens qui seront aguerris pour détecter tout ce qu’il y aura comme fraude pour faire en sorte que dans les minutes qui vont suivre les élections, que nous puissions avoir des vrais résultats de manière à ce que plus jamais, on ne nous donne de faux résultats », a déclaré Mme Adjamagbo-Johnson.

Elle prévient cependant : « Nous serons prêts si jamais on veut s’amuser à jouer à ce jeu cette fois-ci, je vous assure qu’il y aura en face du répondant ».

A en croire la politique, la CDPA se donne pour mission de renvoyer les délégations spéciales qui constituent les racines du régime, et ainsi couper les racines de cette dictature plus que centenaire qui ne comprend pas les aspirations des Togolais au changement.

Mais pour y parvenir, dit-elle, il faut non seulement se faire élire, en plus connaissant l’adversaire à qui nous avons affaire, mais il faut aussi prendre des dispositions pour sécuriser les votes pour que cette fois-ci cet adversaire ne puisse plus voler le suffrage des Togolais. D’où l’idée de mettre en place un mécanisme de vigilance le jour du scrutin.

« Les camarades que nous formons aujourd’hui font partie du mécanisme de vigilance dans les 22 communes. Ils vont à leur tour former au niveau de chacune de ces communes le 28 juin prochain, les autres membres de l’équipe de vigilance à savoir les délégués des listes et leurs suppliants, des chargés de sécurité et de la collecte des procès-verbaux seront formés à la veille du scrutin le 29 juin, afin d’assurer la supervision au niveau de tous les centres », a-t-elle indiqué.

Car ces futures élections, selon les responsables de la CDPA, portent en elles non seulement des enjeux considérables pour le bien-être des populations togolaises, mais aussi pour la suite de la lutte pour l’alternance. Et il est de leur devoir faire en sorte que ceux qui sont engagés à gouverner de manière démocratique les communes, puissent prendre en considération la nécessité de ce bien-être des populations à la base. (ICL/2019)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here