Accueil A la une TOGO: « Elections locales, encore un piège du pouvoir », selon le pasteur Bavon

TOGO: « Elections locales, encore un piège du pouvoir », selon le pasteur Bavon

190
0
PARTAGER

(ASPAMNEWS)- Le Pasteur Johannes Bavon du Front des Architectes pour le République (FAR), au cours d’une rencontre à Lomé, a déclaré que les prochaines élections locales sont un piège, un traquenard du régime dont l’objectif est de parvenir à une décentralisation propre à la dictature. Un moyen pour se renforcer depuis la base.

A en croire l’homme de Dieu, les prochaines locales ne favoriseront pas un développement à la base, puisque les maires existent depuis des décennies au Togo, et ces maires qui étaient des vassaux du pouvoir travaillent en symbiose avec le régime pour ne pas permettre le développement de leur communauté. Ce n’est pas maintenant qu’il y aura des maires de l’opposition que la donne va changer.

« Si ce développement à la base n’a pas été réalisé avant, ce n’est pas maintenant qu’il y aura des maires de l’opposition que cela deviendra une réalité. Il ne faut pas qu’on nous trompe », a souligné le Secrétaire général du FAR.

Selon Pasteur Bavon, contrairement à ce que pensent bon nombre des Togolais, les élus locaux n’ont aucune autonomie vis-à-vis du pouvoir central.

« Les gens pensent que quand ils vont gagner des communes, le pouvoir ne va plus les empêcher de faire des manifestations. Corrigeons rapidement cette erreur dans la mesure où le maire n’est pas une autorité locale ayant une autonomie absolue. Nous ne sommes pas dans un état fédéral ou dans un état régional. Les gens doivent se désillusionner rapidement parce qu’être maire ne signifie pas d’avoir une autonomie et l’autorité sur sa localité. Un maire n’est qu’un représentant, un mandataire de la collectivité territoriale. Le maire est sous l’autorité du préfet qui est le représentant du pouvoir étatique. En cela, le préfet est capable d’annuler une décision du maire. La situation est compliquée. Il y a beaucoup de paramètres que les gens ne veulent même pas comprendre. Et les responsables politiques ne cherchent pas à expliquer au peuple, parce qu’ils savent bien qu’un peuple ignorant est facile à manipuler », a-t-il regretté.

Pour lui, tout ceux qui seront élus lors des prochaines élections locales risquent de rouler pour le régime sans le savoir. Parce que quand le pouvoir central prend les décisions, ce sont les maires et les préfets qui les exécutent dans les localités.

« Que les politiciens ne trompent pas les gens dans cette affaire d’élection locale. Il est impossible de passer par le chemin municipal pour atteindre l’alternance politique au sommet de l’Etat », a-t-il conclu. (SPM/2019)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here